dimanche 23 juillet 2017

INCIVILITÉ SANS BORNE


Plusieurs Leucatois indignés ont alerté LEUCATE POUR TOUS sur le comportement de certains habitants de la commune prélevant très régulièrement à des fins personnelles, au vu et au su de tous, des volumes importants d’eau à des bornes d’incendie.

Faut-il rappeler que la facture annuelle d’eau de la commune est de l’ordre de 500.000 Euros/an, réglée naturellement à l’aide des impôts que nous payons tous ?

L’appropriation individuelle du bien public qu’est l’eau des bornes d’incendie est un vol pur et simple, relevant de l’article 311-4 du Code Pénal modifié par la loi n°2017-86 du 27 janvier 2017 - art. 171 qui prévoit une peine pouvant atteindre cinq ans d'emprisonnement et 75 000 euros d'amende.

Quelques questions doivent trouver une réponse :

- Par quel mystère ces particuliers ont-ils pu se procurer les clefs très spéciales nécessaires au déverrouillage de ces bornes ?

- Est-ce par le biais de complicités au sein des services communaux, ce qui parait invraisemblable ?
- Est-ce avec l’aval des pompiers, ce qui parait tout aussi incroyable ?

- Ces faits étant connus de tous pourquoi, encore une fois, la loi n’est-elle pas appliquée à Leucate ?

- laxisme de la municipalité qui laisse faire ?
- politique de l’autruche de la Police municipale qui ne peut l’ignorer ?

Faudra-t-il que les contribuables leucatois déposent une plainte pour que la municipalité mette un terme à ces pratiques délictueuses ?


vendredi 14 juillet 2017

ON BOUCHE LES TROUS ?

Le 10 mai 2017 LEUCATE POUR TOUS publiait sur ce blog un article intitulé « ON VEND LE PATRIMOINE POUR COUVRIR LES DETTES » : I - Le 16 rue de l’Église à Leucate Village

Cet article demandait pourquoi cette ruine située en plein cœur du village, vendue à bas prix par la municipalité depuis plus de 2 ans, n’avait toujours pas fait l’objet des travaux de réhabilitation annoncés, ni même d’une quelconque activité de sécurisation des maçonneries puisque des parties de l’enduit s’effondrent sur la voie publique ?

Nous avons pu constater il y a quelques jours l’obstruction systématique des portes et fenêtres, murées par des parpaings du plus parfait aspect esthétique. Halte aux squatters, sans doute ? Mais la sécurisation des façades n’avait toujours pas été abordée.

Ce matin, 12 juillet 2017, surprise : de nouveaux travaux sont en route ! La pose d’un enduit recouvrant les parpaings tout neufs qui colmatent les ouvertures est en cours. La photo ci-jointe montre que l’amélioration esthétique reste douteuse, pour l’instant du moins !



Ces travaux s’arrêteront-ils à ce stade de maquillage grossier, iront-ils jusqu’à la reprise des zones de crépi en cours d’effondrement, ou même jusqu’à la sécurisation réelle des façades ? Ou alors assistons-nous enfin au début des travaux de réhabilitation de cet immeuble, plus hideuse verrue de la Place de la République ? L’avenir seul le dira puisque évidemment aucune pancarte d’information réglementaire n’accompagne ce chantier, mais LEUCATE POUR TOUS considère que commencer des travaux de maçonnerie extérieure au centre du Village juste avant la pause estivale réglementaire est quand même une idée bizarre ! En tous cas, jeudi 13 juillet plus aucune activité sur le chantier, les parpaings une fois crépis sont toujours aussi laids et les morceaux de crépi en ruine toujours prêts à s’effondrer sur la voie publique !

Le 10 mai notre précédent article concluait sur ces questions :

- la vente à M. Meurisse a-t-elle bien été finalisée ?

- pourquoi ce chantier de restauration n’est-il toujours pas entamé ?

- quelles conditions de délai de réalisation ont été imposées ?

- quelles conditions de type d’activité commerciale ont été fixées ?

- à défaut de restauration complète, quand la Mairie imposera-t-elle ou réalisera-t-elle directement la sécurisation de ce bâtiment devenu dangereux pour le public ?

Les réponses manquent toujours.

LEUCATE POUR TOUS  se félicite une nouvelle fois de voir ainsi ses suggestions aboutir à quelque chose d’utile …… mais aurait préféré  que  les travaux de sécurisation des façades et/ou de réhabilitation complète de cet immeuble aient eu lieu avant l’été ! L’esthétique de la Place de la République et la sécurité des Leucatois le mériteraient !


jeudi 13 juillet 2017

Les voilà !

Les voilà enfin, les panneaux d’information électroniques !



Réclamés depuis longtemps par LEUCATE POUR TOUS, au nom de tous les Leucatois permanents ou vacanciers excédés par le déficit chronique d’information sur les évènements locaux et les activités se déroulant dans la commune (articles du 29/11/2015 et du 09/12/2016 dans ce même blog), annoncés par l’œil vigilant de LEUCATE POUR TOUS (article du 14/03/2017), les voici qui apparaissent enfin sur le terrain, ces fameux panneaux d’information déroulants.

Ils apparaissent en toute discrétion, un à un, sans que la moindre information ait été rendue publique (c’est bien un comble pour des panneaux d’information !). Combien y en aura-t-il au total ? Mystère, l’omerta Leucatoise est totale. Le sujet doit être vraiment sensible : pensez donc, réaliser un projet initié par l’opposition municipale !

LEUCATE POUR TOUS a répertorié pour l’instant 5 panneaux; l’un d’entre eux portant le numéro 6 il y en a peut-être d’autre(s). Rappelons que les experts contactés par LEUCATE POUR TOUS en 2015 préconisaient, pour une diffusion optimale de l’information, l’installation de 10 panneaux sur l’ensemble de la commune (2 à La Franqui, 3 au Village, 1 à Leucate Plage, 1 aux Villages Naturistes et 3 à Port Leucate).

A ce jour (9 juillet) ces panneaux sont muets, hormis date, heure et température locale. La grande saison touristique commence donc sans information électronique centralisée : aurait-on oublié qu’il faut un centre de création de l’information ainsi qu’un opérateur compétent ? Ou la connectique serait-elle défaillante ?

En tous cas, merci à LEUCATE POUR TOUS !


mercredi 12 juillet 2017

OMER ARNAUD : L’AVENIR S’ÉCLAIRCIT ?


Le 16 avril dernier LEUCATE POUR TOUS publiait sur ce blog un article intitulé « Les oubliés de la Cité Omer Arnaud » exposant les difficultés majeures rencontrées par les locataires de cette résidence.

Le 13 juin LEUCATE POUR TOUS  vous exposait les premières avancées dans un second article intitulé « ÇA BOUGE ENFIN A OMER ARNAUD ... mais, restons vigilants ! » : la mobilisation immédiate de la députée Marie-Hélène Fabre puis du Maire, Michel Py, avaient incité le bailleur, ALOGEA, à participer à une réunion (01/06) puis à une visite des lieux qui a permis de constater l’ampleur des dysfonctionnements  (07/06).

Le 30 juin 2017 une lettre d’ALOGEA aux locataires précise ses intentions et donne un échéancier, au moins partiel, des travaux de réhabilitation envisagés. Quatre étapes sont prévues ; la première, s’attaquant à de multiples petits problèmes, est quasi immédiate, la seconde devrait voir d’ici Noël le remplacement des portes palières.




A un peu plus long terme, ce qui est compréhensible car l’importance des travaux prévus  rend nécessaire une étude technique préalable,  la 3ième étape prévoit d’ici début 2019 quelques améliorations sensibles de l’isolation, avec une réduction notable des frais de chauffage.

Par contre les travaux de ravalement extérieur, incluant la nécessaire isolation thermique par l’extérieur, ne sont pas prévus avant « 5-10 ans » ! Voilà un autre combat à mener, un dossier qui devrait être d’autant plus facile à soutenir que la réduction de la consommation d’énergie figure parmi les grandes priorités du nouveau gouvernement.




Pour conclure, voici la démonstration irréfutable de l’utilité d’un mouvement d’opposition municipal apolitique, tel que LEUCATE POUR TOUS. Son intervention en tant que lanceur d’alerte n’a bien sûr rien résolu mais a suffi à initier un processus en réveillant la municipalité de Leucate. Le maire, Michel Py, a su prendre le train en route et initier rapidement le processus de réhabilitation.

Que reste-t-il à faire ? LEUCATE POUR TOUS a déjà suggéré le 16 avril 2017 deux actions, elles restent d’actualité:

- « charger un adjoint de superviser la liaison entre les locataires des HLM de la commune et les bailleurs sociaux », le maire n’a pas vocation à assurer un tel suivi.

- « initier au plus vite le processus de réhabilitation thermique de ces bâtiments HLM » : faire espérer une amélioration à échéance de 5 à 10 ans est tout bonnement insupportable ! A la municipalité de faire pression sur le bailleur ALOGEA pour accélérer cette opération urgente.

L’avenir s’éclaircit à OMER ARNAUD…..mais la lutte est loin d’être terminée !


jeudi 29 juin 2017

TROP, C’EST TROP !

LEUCATE POUR TOUS N’ASSISTERA PAS A LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 30 JUIN 2017

et voici pourquoi :





Le maire de Leucate a toujours considéré son Conseil Municipal comme une quantité négligeable, une chambre d’enregistrement incontournable de ses décisions. Il prend donc beaucoup de libertés avec la réglementation pour réduire son rôle. Lors de ses trois premiers mandats (1995-2014), le Conseil lui étant tout acquis, personne n’a réagi. Depuis 2014 une opposition est présente et LEUCATE POUR TOUS a souvent contesté ces libertés condamnables, toujours en vain hélas !

L’une des plus contestables de ces libertés qu’il prend est que Michel Py ne convoque pas son Conseil chaque mois, quoiqu’en dise le site internet de la Mairie (voir notre article du 19 juin 2017). Il a même une tendance très marquée à ne pas respecter la loi française qui lui impose de convoquer le Conseil au moins une fois par trimestre !

Voyez plutôt les dates des 8 derniers Conseils :

30 juin 2017
25 mars 2017
23 décembre 2016
16 novembre 2016
12 août 2016
3 juin 2016
8 avril 2016
17 février 2016

Vous constaterez aisément que le délai légal impératif de 3 mois a été dépassé trois fois en moins d’un an (12 août/16 novembre 2016 ; 23 décembre 2016/25 mars 2017 ; 25 mars/30 juin 2017).

Les élus de LEUCATE POUR TOUS ont déjà, à plusieurs reprises, rappelé au maire ses obligations en la matière. Ils entendent aujourd’hui par ce geste lui rappeler que toute décision que ce Conseil pourrait prendre est susceptible d’annulation administrative puisqu’il est convoqué hors délais légaux.

Devant cette nouvelle atteinte à leurs droits d’élus communaux, les élus de LEUCATE POUR TOUS ont décidé de ne pas participer à la réunion convoquée pour le 30 juin 2017 et d’en informer officiellement les pouvoirs publics. La lettre ci-dessus a donc été remise le 29 juin à M. le Maire de Leucate.


Monsieur le Préfet de l’Aude est également destinataire de ce courrier.