samedi 11 novembre 2017

ET LA MAISON DE LA NATURE ?

La honteuse mascarade continue !

L’idée, qui semblait évidente à tout le monde au vu de la fréquentation touristique de la falaise de Leucate, a été évoquée dès 2008 par Leucate Renouveau : «Création d'une Maison de la Nature à l'entrée de la falaise, dans les anciens locaux TDF (information, vente de produits locaux, petite restauration), et aménagement de parkings.» Bravo ! Il fallait bien évoquer une « Maison de la Nature » pour faire admettre une construction en pleine Zone Protégée NATURA 2000 !

La révélation de la mascarade commence dès le début 2012 par cette annonce du maire : «Le point d'accueil de la falaise sera inauguré dès avril. Il intégrera un restaurant gastronomique ainsi qu'un espace de sensibilisation à notre environnement.»
La petite restauration est devenue restaurant gastronomique hors de prix et la Maison de la Nature, sans laquelle le permis de construire en ces lieux naturels protégés n’aurait pu être obtenu, n’a jamais vu le premier embryon de réalisation !

A projet mal ficelé par le maire en personne, sans aucune concertation, résultat catastrophique : dès 2013 le restaurant est en redressement judiciaire puis il est mis en faillite en 2015. La perte sèche pour la commune de Leucate, qui a financé la construction et n’a évidemment pas perçu les loyers prévus, est pharaonique.

En 2016 de nouveaux travaux (et de nouveaux frais !) accompagnent la réouverture du restaurant gastronomique avec un nouveau chef : une partie du local en sous-sol supposé héberger la Maison de la Nature est transformé en habitation ! Mais la Maison de la Nature n’existe toujours pas !

Où en sommes-nous fin 2017 ?

La pancarte d’information située en face du restaurant gastronomique indique toujours un lieu d’information naturaliste, renommé « Maison du plateau » :



La réalité est toute autre : au rez-de-chaussée, sous la coquette salle du restaurant gastronomique, derrière un tas de gravats et déchets du plus charmant effet esthétique, on peut admirer un local vide qui n’a pas vu la moindre tentative d’aménagement par la commune de Leucate depuis 5 ans que le bâtiment existe !
                  

VOILA LA CONCEPTION QUE MICHEL PY A D’UNE MAISON DE LA NATURE


dimanche 29 octobre 2017

CHÈRE TAXE FONCIÈRE

« Promis, craché, juré, la taxe foncière à Leucate n’augmentera pas », c’est du moins ce qu’annonçait Michel Py lors de la dernière campagne d’élections municipales.

Il y a peut-être quelques électeurs qui l’ont cru ?

La vérité est toute autre : il suffit de consulter le site de France TV Info qui a fait une enquête nationale sur le sujet pour le comprendre !



Vous avez bien lu, la Taxe Foncière à Leucate a augmenté de 14,6% entre 2011 et 2016. Et pourquoi ? Parce que le Maire a augmenté très fortement le taux communal (de 26,11 à 30,66%, soit une augmentation de + 17,5%) alors que les taux intercommunal et départemental baissaient !

Les promesses électorales de Michel Py n’engagent que ceux qui les écoutent !


dimanche 22 octobre 2017

RECTIFICATIF

Dans notre dernier article intitulé  « PORT LEUCATE APPELLE AU SECOURS » figure une inexactitude involontaire, qu’un de nos lecteurs a relevée; nous prions nos lecteurs de nous en excuser.

Au lieu de « L’actuel Président du GIP, M. Gérard SEGALAS a sollicité le soutien de LEUCATE POUR TOUS qui a plus d’une fois déjà relayé ses actions » il faut lire « L’ancien Président du GIP, M. Gérard SEGALAS, a sollicité le soutien de LEUCATE POUR TOUS qui a plus d’une fois déjà relayé ses actions. »

Ceci ne change rien à notre soutien aux amoureux historiques de Port Leucate et à notre incitation à envoyer au Préfet de l’Aude le courrier présenté dans l’article !


vendredi 20 octobre 2017

PORT LEUCATE APPELLE AU SECOURS

Le GIP, Groupement d’Initiative et de Participation de Port Leucate, association créée en 1972, défend depuis plus de 45 ans le projet initial d’urbanisme de Georges Candilis, Pierre Racine avalisé par …… le Président de Gaulle lui-même ! Vous trouverez sur le site www.port-leucate-hier-aujourdhui-gip.fr toute l’information que vous pouvez souhaiter.

Le GIP lutte depuis une vingtaine d’années contre les projets de bétonnage à tout-va de l’équipe municipale menée par Michel Py qui donne sans cesse la préférence aux promoteurs avides de construire encore plus de « résidences » plutôt qu’aux résidents défendant la qualité de vie qu’ils ont choisie (le massacre programmé de la Place des Arènes en est le flambeau).

Les combats juridiques du GIP ont été multiples ; le GIP a remporté de nombreux procès, mais face à l’arsenal juridique renouvelé sans cesse après chaque défaite par les nombreux avocats stipendiés par la Mairie aux frais des électeurs  il se trouve dans l’inconfortable situation du pot de terre contre le pot de fer.

L’actuel Président du GIP, M. Gérard SEGALAS a sollicité le soutien de LEUCATE POUR TOUS qui a plus d’une fois déjà relayé ses actions. Nous incitons donc nos fidèles lecteurs à  contribuer aux actions de sauvegarde de Port Leucate contre le bétonnage menées par le GIP en adressant le courrier suivant à :

Préfecture de l’AUDE, 52 rue Jean Bringer
11000 CARCASSONNE

Monsieur le Préfet,

Nous voulons continuer de faire confiance à l’État ? Vous devez nous rassurer.
     
C’est bien l’État qui a nommé Pierre RACINE responsable de l’Aménagement Touristique du Languedoc-Roussillon pour tous : celui-ci voulait « promouvoir des stations favorisant le mixage et la rencontre des personnes issues de milieux différents ; toutes catégories sociales bénéficieraient des nouvelles installations et s’y mêleraient librement ; dans sa volonté de favoriser le brassage social national et européen…les plans d’urbanisation des stations interdiraient toute ségrégation ».

Georges CANDILIS, urbaniste de renommée internationale, architecte en chef du projet a été choisi par l’État pour mettre en musique la partition choisie pour PORT LEUCATE et a voulu « créer un esprit de vacances grâce à une abondance d’équipements de loisirs , à la vie au contact de la nature , dégagée des contraintes urbaines, de créer une ville nouvelle vouée au repos et aux loisirs sportifs pour le plus grand nombre », mais limité par la capacité d’accueil des plages.

Nous sommes très nombreux, pour certains dès la création de Port Leucate et de sa zone naturiste, à avoir adhéré à ce projet d’Aménagement Durable, initié, programmé et réalisé sous l’autorité de l’État. Un  « Cahier des charges de cession de terrain de la zone d’urbanisation Préférentielle de Leucate » et un « Plan-masse de la zone N de Port Leucate » inscrits au Bureau des Hypothèques de Narbonne et transcrits intégralement dans nos actes d’achat nous garantissent la pérennité de ce PADD. C’est donc en toute confiance que nous avons choisi Port Leucate pour y passer les vacances rêvées.
        
Nous assistons hélas à la destruction progressive et programmée de notre Port Leucate, pourtant protégé par son classement au titre des monuments historiques.

Qui peut justifier la disparition de l’aménagement ludique du front de Mer, du Motel, des Cinémas, des Commerces emblématiques du port et du front de mer recyclés en appartements ?

Comment justifier le déclassement de la station essence et le projet de la déplacer en zone dangereuse ?

Qui peut admettre la destruction illégitime de bois classés, de zones destinées à être boisées, de places et de parkings végétalistes, d’espaces verts, au seul profit de promoteurs gloutons ?

Malgré de nombreux jugements, faisant jurisprudence, du Tribunal Administratif de Montpellier, de la Cour Administrative d’Appel de Marseille, du Conseil d’État concernant Port Leucate et sa zone naturiste ; malgré la « Loi Littoral » ; malgré le « Plan de Prévention des Risques Littoraux Submersion-marine ; malgré le « Cahier des charges de cession de terrain de la zone d’urbanisation préférentielle de Leucate » et le « Plan-masse de la zone N de Port Leucate » le Maire multiplie les tentatives de modifications abusives du PLU, comptant sur le manque de vigilance ou le découragement des citoyens.

Actuellement, un processus de révision, une 7ème, une 3ème, une 8ème modification du PLU sont programmées : leur seul objectif est de multiplier la construction de barres d’immeubles au détriment de places, terrains de sport, espaces verts, pinèdes et bois classés, en violation de la Loi, des règlements et du Plan d’Aménagement Durable. Monsieur le Préfet, pouvez- vous nous affirmer que l’État va enfin assumer ses responsabilités face à une volonté délibérée d’ignorer l’intérêt collectif au point de négliger les risques humains et économiques inhérents à de nouvelles constructions sur le secteur LIDO de LEUCATE.
      
Veuillez agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de notre haute considération.

DES LEUCATOIS EN COLÈRE


...

samedi 14 octobre 2017

PORT LEUCATE : L'avant-port à l'abandon

Les riverains de la partie Nord du port de Port Leucate, à proximité du lotissement "La Grande Bleue" nous alertent depuis le début de l'été...
L'avant-port est à l'abandon, les terre-pleins sont défoncés, les trottoirs inexistants, les quais sont effondrés laissant çà et là à l'air libre, des ferrailles rouillées.

Et pourtant, ce terre-plein est un lieu de vie et de promenade, à la découverte de l'entrée du port, de loisir, avec les bases de locations des scooters de mer et un bassin d'amarrage, de plaisir, de convivialité, avec un terrain de pétanque, avec la plage à proximité et la grande jetée...

Et pourtant, tout ceci est en friche, laissé pour compte. Seuls quelques gestes minimalistes avant les élections ont permis d'améliorer ce fameux terrain de pétanque, mais le reste ??

Les photos ci-dessous parlent d'elles-mêmes :




Aspect général vue du terrain de pétanque





L'accès : Cela s'appelle, sur la carte Michelin, "L'avenue du Rec de l'entrée" !





L'état de délabrement des quais





Difficile de passer : Une autre vue du l'Avenue du Rec de l’Entrée

Et il y en a d'autres, montrant que la municipalité se désintéresse totalement de ce quartier de Port Leucate.

Alors, à quand la prise de conscience ?