dimanche 14 mai 2017

COMBIEN GAGNENT LE MAIRE ET SES ADJOINTS ?


Voilà une question que nos Conseillers ont déjà posée au Conseil Municipal de Leucate …… et qui n’a jamais reçu de réponse claire ! Ce n’est malheureusement pas une surprise : à la Mairie de Leucate, tout est secret, c’est bien connu !

Rappelons que l’article L. 2123-20-1 du CGCT dispose que : « Toute délibération du conseil municipal concernant les indemnités de fonction d’un ou de plusieurs de ses membres est accompagnée d’un tableau annexe récapitulant l’ensemble des indemnités allouées aux membres du conseil municipal. » Rien de tel à Leucate, bien sûr.

Il s’agit quand même d’un budget de l’ordre de 200 000 Euros par an, c’est loin d’être négligeable.

Heureusement il existe d’autres communes où la transparence est plus qu’un mot sur un tract électoral. A Narbonne, sans aller bien loin, c’est clair et public. Lors de la dernière séance du Conseil Municipal la mise à jour des indemnités des élus, suite à une modification des indices, à été détaillée. L’Indépendant du 05/05/2017 en a tiré cet article :





LEUCATE POUR TOUS demande une nouvelle fois au Maire de Leucate, M. Michel Py, que toute la clarté soit enfin faite sur ces questions :


- quel est le montant de l’indemnité du Maire ?

- quels sont les montants des indemnités des adjoints ?

- quel est le montant des indemnités des conseillers titulaires d’une délégation ?

Les conseillers de LEUCATE POUR TOUS veilleront à ce que cette intéressante question soit clarifiée au plus tard lors de la prochaine réunion du Conseil. Les électeurs ont le droit de savoir !

Le dernier paragraphe de l’article de l’Indépendant ci-dessus ne manque pas d’intérêt non plus. Lors de la mise en place de cette municipalité en 2014 la municipalité de Narbonne a fait preuve de sagesse en refusant de prendre en compte toutes les possibilités de majoration des indemnités des élus, se limitant à la majoration au titre de la dotation de solidarité urbaine. A Leucate (Conseil du 22/04/2014) Michel Py n’a pas eu la même sagesse et a accumulé toutes les majorations possibles pour calculer les indemnités des élus : on a les moyens, à Leucate.                                                   
Que notre Maire ne vienne plus se plaindre des restrictions de dotation par l’État puisqu’il  exploite toutes les astuces légalement imaginables pour accroitre au maximum ses indemnités personnelles ainsi que celles de ses adjoints !



jeudi 11 mai 2017

ON VEND LE PATRIMOINE POUR COUVRIR LES DETTES II

N’arrivant pas à convaincre la Justice que la Place des Arènes à Port Leucate, le parking du Galion à Leucate Plage, l’ancienne station d’épuration de Port Leucate, peuvent être vendus à des promoteurs, la municipalité de Leucate, financièrement aux abois, essaie de vendre tout et n’importe quoi, dans n’importe quelles conditions.



II – Adieu le Jardin d’enfants de La Franqui ?

Lors de la séance du 25 Mars 2017 du Conseil Municipal a été proposé le projet de création d’un lotissement communal à La Franqui, « ayant vocation à attirer une population sédentaire et jeune, afin de peupler et dynamiser le territoire (….) pour permettre un accès à la propriété à des familles ayant des enfants scolarisés sur la commune, locataires sur la commune, employés sur la commune, justifiant d’une ancienneté sur la commune ».                
Le coût de cette opération d’aménagement est estimé par la commune à 500 000 Euros que la vente des parcelles devrait couvrir exactement, selon les documents fournis au  Conseil Municipal pour approbation.

Un tel projet de création d’une offre immobilière financièrement accessible aux jeunes ménages, répondant enfin aux vœux exprimés depuis des années par LEUCATE POUR TOUS, devrait pouvoir faire l’unanimité !

Ce lotissement comporterait 8 à 9 lots sur une surface totale de 3 416 m2, les lots seraient donc extrêmement petits, d’une surface moyenne d’environ 300 m2. Les jardins seront donc de surface très réduite et les enfants, explicitement souhaités nombreux, devront absolument disposer d’une aire de jeu collective.

Adieu le jardin d’enfants de La Franqui !

Hélas, l’implantation de ce lotissement se situe sur les parcelles cadastrées BN 19, BN 227, BN 255, BN 262 et BN 394. En examinant le cadastre, vous pourrez constater avec stupéfaction, comme LEUCATE POUR TOUS, que ces parcelles constituent actuellement l’intégralité du Jardin d’Enfants de La Franqui ! Autrement dit, il s’agit de la suppression pure et simple du seul espace public de jeux pour enfants de La Franqui !

Des terrains hors de prix

Autre surprise de taille, le prix de vente des terrains : la recette prévue de la vente de ces parcelles : 500 000 Euros !  Le lotissement devant comporter 8 ou 9 parcelles cela met le coût unitaire entre 55 000 et 63 000 Euros. Les parcelles ayant des surfaces de l’ordre de 300 à 320 m2 le prix de vente avoisinerait donc 200 Euros le mètre carré. Pour un lotissement communal « ayant vocation à attirer une population sédentaire et jeune » c’est très cher !





Dans un prochain article LEUCATE POUR TOUS vous présentera une autre opération immobilière réalisée simultanément par la municipalité, concernant également La Franqui. Les prix de vente du mètre carré  proposés sont étonnamment presque du même ordre de grandeur alors que la qualité diffère notablement : 250 Euros par m2 pour des terrains à flanc de falaise, rue de la Font d’Amand, avec vue imprenable sur la mer et la côte ! Il y a de quoi être surpris de cette similitude des prix au m2 !

Et le risque de submersion marine ?

Voilà une autre question évidente : ces terrains sont situés à proximité immédiate du Grazel, à un niveau très proche du niveau actuel de la mer, comme de nombreuses habitations de La Franqui, d’ailleurs. Comment se présente leur avenir, compte tenu de l’élévation prévue du niveau marin dans les décennies à venir ?

Cette zone est classée comme soumise à un "aléa fort 2100" en matière de risque de submersion marine. Elle est également classée "zone urbanisée" par le PPRL. Cela signifie que les parcelles BN 19, 227, 255, 266 et 394 sur lesquelles la mairie envisage de réaliser ce lotissement vont faire l'objet de prescriptions très sévères, en matière de hauteur de plancher, par exemple, car elles seront classée RL2 (constructibles avec restrictions et prescriptions) ou RL3 (inconstructibles) dans le pire des cas.

C'est un très mauvais endroit pour faire miroiter l'accès à la propriété à de jeunes couples. Quel sera l'avenir de leurs enfants ? Ils pourraient faire partie, hélas, des futurs "naufragés de La Franqui" à cause d'une décision inique prise des décennies avant, malgré les risques avérés.

LEUCATE POUR TOUS a voté CONTRE ce projet.


mercredi 10 mai 2017

ON VEND LE PATRIMOINE POUR COUVRIR LES DETTES

N’arrivant pas à convaincre la Justice que la Place des Arènes à Port Leucate, le Parking du Galion à Leucate Plage, l’ancienne Station d’épuration de Port Leucate, peuvent être vendus à des promoteurs, la municipalité de Leucate, financièrement aux abois, essaie de vendre tout et n’importe quoi, dans n’importe quelles conditions.

I - Le 16 rue de l’Église à Leucate Village

Il y a deux ans, le 30 Mars 2015, le Conseil Municipal acceptait à l’unanimité la vente par la commune de l’immeuble sis 16 rue de l’Église. Il faut le souligner : quand un projet immobilier de la Mairie semble utile, LEUCATE POUR TOUS le soutient, contrairement à ce qu’affirme souvent M. Py.

Cet immeuble, cadastré en CA 136, dispose de trois façades donnant sur la Place de la République, la rue du Boulodrome et la rue de l’Église.


C’est une ruine en plein cœur du Village que son état de délabrement  rend inesthétique et même dangereuse. Sa vente à un galeriste Toulousain très connu, M. Pierre-Jean Meurisse, à un prix dérisoire mais correspondant à l’estimation des Domaines (72 000 Euros, frais d’actes pour la commune), paraissait acceptable, selon le dossier fourni au Conseil Municipal : le projet de restauration comportait l’aménagement d’une surface commerciale en RDC et de logements sur 2 niveaux au-dessus.

Deux ans ont passé, aucun signe d’ouverture d’un chantier n’est apparu, la ruine est de plus en plus dangereuse, des morceaux de maçonnerie s’effondrent parfois sur la rue du Boulodrome qui est très fréquentée. Les jours de marché des stands sont installés juste au pied de ces murs instables !

Les conseillers municipaux de LEUCATE POUR TOUS estiment que des réponses doivent sans tarder être apportées par la municipalité aux questions suivantes :

- la vente à M. Meurisse a-t-elle bien été finalisée ?

- pourquoi ce chantier de restauration n’est-il toujours pas entamé ?

- quelles conditions de délai de réalisation ont été imposées ?

- quelles conditions de type d’activité commerciale ont été fixées ?

- à défaut de restauration complète, quand la Mairie imposera-t-elle ou réalisera-t-elle directement la sécurisation de ce bâtiment devenu dangereux pour le public ?


vendredi 5 mai 2017

CAP LEUCATE n° 100 - « EXPRESSION DES ÉLUS »

Le n° 100 du Bulletin Municipal CAP LEUCATE sera publié d’ici quelques jours.

Vous y trouverez dans la page « EXPRESSION DES ÉLUS » la contribution suivante de LEUCATE POUR TOUS :




Mépris des électeurs, mensonge, tricherie… et à nos frais, en plus !

Le 24 Mars 2017, M. Py a fait installer à Port Leucate, à nos frais (plus de 4 000 Euros), en des lieux où elles induisent un danger pour la circulation, d’immenses pancartes présentant un tissu de mensonges envers tous ceux osant s’opposer à lui !

NON, Monsieur PY, votre projet de grande surface ne comportait pas de station-service !! Voilà un mensonge !

NON, LEUCATE POUR TOUS, s’il a bien manifesté depuis toujours son opposition justifiée à ce projet destructeur des petits commerces Port Leucatois, n’a pas agi en justice. Ce sont les Port Leucatois concernés qui ont réagi.

OUI, Monsieur PY, si votre projet a été refusé par le Conseil d’État c’est parce qu’il était illégal, ne respectant pas le Code de l’Urbanisme. Vous oubliez encore une fois que « votre commune de Leucate » est soumise à la loi Française !

NON, Monsieur PY ce n’est pas l’organisation d’une ahurissante pétition qui va faire changer la loi !


samedi 22 avril 2017

ÉOLIENNES EN MER : TENEZ-VOUS AU COURANT !

Deux projets d’éoliennes en mer nous concernent : l’un centré sur Gruissan, l’autre sur Leucate (voir nos articles des 21 Janvier, 26 Janvier, 8 Février et 4 Mars).

Le projet le plus avancé est celui de Gruissan, du groupe QUADRAN, baptisé EOLMED ; la phase d’information du public/concertation est en cours. Si vous voulez être tenu au courant de l’évolution de ce projet, consultez le site www.eolmed.fr. Vous pourrez vous inscrire pour recevoir régulièrement LA LETTRE D’INFORMATION DU PARC EOLMED.

Nous ne manquerons pas de vous informer de même sur l’avancement du projet de Leucate - Barcarès, porté par ENGIE, dès que ce sera possible.