mercredi 20 septembre 2017

CLIENTÉLISME QUAND TU NOUS TIENS !

Le 12 septembre 2017 est apparu sur le site de la Mairie de Leucate cette délicieuse proposition désintéressée :

« Toujours soucieux d’entendre la population et d’agir au plus près des Leucatois, le maire Michel PY ouvre une permanence, sans rendez-vous, à la population, chaque mardi matin des semaines paires, à partir du mardi 19 septembre 2017.

Cette permanence est mise en place pour pouvoir accueillir, sans rendez-vous, les Leucatois qui souhaiteraient rencontrer le maire, pour toute demande. »

Cette marque soudaine d’intérêt pour ses administrés a de quoi surprendre si on se rappelle qu’il y a plus de 22 ans que Michel Py est Maire de la commune et que, tout au long de ces vingt-deux années, le rencontrer relevait de l’exploit sportif, tant il fuyait le contact direct avec ses administrés ! Cet intérêt inattendu pour ses électeurs, alors que les prochaines élections municipales se profilent à l’horizon lointain, n’aurait-il pas quelques arrières pensés ?

C’est en tous cas l’avis d’un de nos correspondants qui écrit :



                                      
Un autre sujet d’étonnement est le lieu choisi pour ces rencontres :

« Mairie annexe – Espace Henry de Monfreid - Port Leucate »

La Mairie de Leucate, au Village, serait-elle devenue un lieu infréquentable ?

Il faut croire que Michel Py n’espère plus rattraper les voix des électeurs du Village, de La Franqui ou de Leucate Plage qui, pour nombre d’entre eux, ont pu juger son action au cours de ces 22 ans, et ne lui accordent plus guère leur confiance.
                                                                      
Beaucoup de Port Leucatois étant des électeurs de plus fraiche date et le connaissant moins bien il espère peut-être ainsi en détourner quelques-uns du Front National ? Cette annonce a en tous cas réveillé la représentante locale du RBM, qui n’avait plus donné signe de vie sur son blog depuis plus de 4 mois !

Mais  tout  le  monde,  à  Leucate,  sait  bien  que
Michel Py  n’est  pas  un  adepte  du  clientélisme !

samedi 2 septembre 2017

Faites comme Michel Py : pour vous tenir au courant, lisez le blog de LEUCATE POUR TOUS !

Le 19 juin 2017 LEUCATE POUR TOUS publiait sur ce blog un article intitulé :

Un paragraphe concernait le curriculum vitae du maire, Michel Py, qui était alors un tissu d’inepties pour la plupart périmées de très longue date. L’intéressé aurait, parait-il, beaucoup apprécié sa lecture et ça s’est entendu de loin.

Un élève brillant... Un homme de foi... (via twitterhttps://twitter.com/michelpy/status/897053992592830464https://twitter.com/michelpy/status/897053992592830464
 
LEUCATE POUR TOUS est heureux de vous signaler que son action a été salutaire : le C.V. de Michel Py sur le site de la municipalité vient d’être totalement révisé, sans épargner la brosse à reluire.

LEUCATE POUR TOUS signale quand même un  détail avant de prendre vraiment www.leucate.fr au sérieux : Michel Py est conseiller régional d’Occitanie et non du Languedoc Roussillon, région disparue depuis bientôt deux ans !


jeudi 24 août 2017

Compte Rendu de la réunion du Conseil Municipal du 19 Août 2017

Cette réunion du Conseil Municipal en plein cœur de l'été était justifiée principalement par la 3ième modification simplifiée du PLU de Leucate. (A ne pas confondre avec la révision totale du PLU dont le processus a été lancé lors de la séance précédente du Conseil, le 30 Juin 2017).

Pour autant, d'autres questions intéressantes pour la vie de la commune et le fonctionnement de la "démocratie locale" ont été évoquées.

La  séance a débuté à 9h à la Mairie annexe de Port-Leucate. Le quorum a été atteint, même si le Maire lui-même a remarqué l'absence de certains conseillers de sa majorité.

Leucate Pour Tous (LPT) s'est abstenu d'approuver le compte-rendu du Conseil du 30 Juin 2017, auquel ses conseillers avaient décidé de ne pas assister, contestant l’espacement trop grand des séances. Nous pouvons d'ailleurs estimer que la programmation de la présente réunion pourrait correspondre à une réponse déguisée du Maire.

Ordre du Jour :

Le Maire a rajouté à l'ordre du jour un sujet relatif au retrait de la délibération du conseil du 23/12/2016 sur le refus du transfert de la compétence de gestion du port à la Communauté du Grand Narbonne. En effet, l'interprétation de la loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) par les différents Préfets a depuis fait l'objet d'une circulaire ministérielle fixant les critères d'attribution de la compétence  "Zones d'activités portuaires" aux intercommunalités. La gestion du Port reste de la compétence de la commune.

A : Approbation des comptes rendus  des décisions du Maire

Cette rubrique est mal formulée : il n’est pas question d’une approbation de la part du Conseil Municipal, mais seulement une information du Conseil sur les décisions déjà prises par le Maire !
A noter tout particulièrement les montants des tarifs des animations estivales, décidés par le Maire sans aucune concertation.

B : Affaires Générales

Point 1 - LPT a voté "POUR" l'approbation du rapport de la Commission Locale du Grand Narbonne, chargée de l'évaluation des transferts de charges (CLECT). En clair : le Grand Narbonne a, dorénavant, la gestion de la zone artisanale de Leucate, comme celle des autres zones des autres communes sous sa compétence. Moins de dépenses pour la Commune, mais probablement un transfert d'impôts fonciers ? Ou une réduction de dotation ? Affaire à suivre.

Point 2 - Le Grand Narbonne met à disposition des communes, moyennant moins de 400 Euros par an pour Leucate, un outil informatique d'observatoire fiscal. Ce "progiciel" permettra-t-il, à terme, d'inciter les maires à harmoniser la pression fiscale sur les administrés ? Dans un premier temps, cet outil est destiné à des évaluations statistiques. LPT a voté "POUR".

Point 3 - Aménagement d'une "micro déchetterie" à Port Leucate. La Mairie, dans le cadre d'une politique de "Port Propre" a demandé des subventions pour la réalisation de cette petite déchetterie. LPT a voté "POUR" tout en demandant que la gestion des eaux usées (eaux grise et eaux noires) des navires de plaisance soit aussi envisagée pour éviter le rejet en mer.

C : Mesures d'ordre budgétaire et comptable

Les points 1 et 2 intéressent des décisions modificatives du budget "principal" et de celui de la "régie du Port" et sont pour l'essentiel des jeux d'écritures en régularisation d'observations émises par les contrôleurs du Trésor Public.
           
Le point 3 représente un tableau récapitulatif des taxes de séjour. LPT a voté "POUR".

D : Mesures intéressant le personnel

Le point 1 concerne le recrutement d'un agent contractuel "Maître nageur" afin de compenser un arrêt maladie de longue durée. LPT a voté "POUR" sachant que ce ne sera pas une création de poste.
           
Le point 2 concerne la régularisation des recrutements d'emplois saisonniers (80)  durant les deux (ou trois) mois nécessaires à la vie de la commune l'été. L'enveloppe budgétaire afférente devra être précisée mais le Maire a indiqué "grosso modo" 1 million d’Euros.
S'agissant d'une régularisation de l'existant, LPT a voté "POUR".

Mais, a posteriori, calculette en main, LPT s’interroge sur ces chiffres : si l’enveloppe budgétaire nécessaire à payer 80 saisonniers durant 3 mois est de 1 million d’Euros, alors le coût moyen du saisonnier est de 4 167 Euros brut par mois soit 2 667 Euros net environ! Les saisonniers seraient ravis d’être aussi bien payés ! Le Maire, toujours aussi approximatif lorsqu’il est question de finances, aurait-il oublié que la saison comporte aussi des évènements comme le Mondial du Vent, la Fiesta ou encore Voix d’Étoiles et  donc que le nombre réel de mois de saisonniers est bien supérieur à ses chiffres? A moins que ce ne soit le million d’Euros qui soit un chiffre lancé au hasard, selon l’inspiration du moment? Encore une fois Michel Py montre qu’il ne connait pas ses dossiers.

Le point 3 a concerné les indemnités de fonction des élus, modifiées pour tenir compte d’une mise à jour nationale des indices. Voir à ce sujet notre article du 14 mai 2017  « Combien gagnent le maire et ses adjoints ? »
Si LPT n'a pas contesté le processus de calcul (type fonction publique tel que décrit dans le CGCT) et a voté "POUR", nous nous sommes étonnés que la formulation de ce point de l'ordre du jour évoque les indemnités perçues par le Maire, les Adjoints, les Conseillers délégués et les Conseillers municipaux.
En effet les conseillers LPT ne perçoivent aucune indemnité ! L'explication du Maire a paru quelque peu confuse (comme c'est souvent le cas sur ce type de question).
Les représentants de Leucate Pour Tous ont demandé que l'ambigüité liée à la rédaction de cet article soit levée et que la rédaction corresponde aux faits, sachant que la jurisprudence du CGCT (Code Général des Collectivités Territoriales) précise que les conseillers municipaux qui ne sont pas attributaires de délégations (de pouvoir ou de signature) ne perçoivent pas d'indemnités.
D’autre part le maire n’a toujours pas répondu à la question posée par LPT : COMBIEN GAGNENT LE MAIRE ET SES ADJOINTS (ET AUSSI SES CONSEILLERS PARTISANS !).

Le point 4 concernait la prise en charge – temporaire – des frais supporté par un policier municipal suite à une agression en service. LP a voté "POUR".

E : URBANISME

Point 1 - L'adjoint en charge de l'urbanisme a longuement présenté le processus destiné à permettre la publicité et la concertation avec le public pour mettre en place une modification simplifiée du PLU de Leucate.
Au delà du "comment" un document additif  représentant l'emprise du secteur UP1a de Port Leucate  et les explications complémentaires ont permis de comprendre que cette modification permettrait à la commune d'autoriser la création de commerces et de parkings dans cette zone situé au cœur "historique de Port Leucate".  Que cela n'ait pas été prévu dans le PLU paraît étonnant ? LPT a voté "POUR".

Point 2 - Il concerne la régularisation de la servitude des réseaux liés à la station d'épuration de La Franqui, en cours de construction derrière la gare SNCF et leurs emprises sur les terrains communaux intéressés. LPT a voté "POUR". 

F : FONCIER

Le point 1 concerne la vente d'une parcelle communale DW 62 à Port Leucate après que l'acheteur précédent ait renoncé. LPT s'est abstenu car la publicité de la mise en vente n'a pas été effectuée par la Mairie, entachant ainsi de soupçon de favoritisme l'acheteur potentiel.

Le point 2 concerne des régularisations cadastrales des limites du projet de lotissement communal
à La Franqui. LPT étant opposé à ce projet qui détruirait le jardin d'enfants, a voté CONTRE. Voir à ce sujet notre article du 11 mai 2017 « On vend le patrimoine pour couvrir les dettes II »

Le point 3 a concerné l'acquisition d'une parcelle située au flanc de la falaise à La Franqui, au lieu dit "La Combette", en zone inconstructible, après que le Conservatoire du Littoral y ait renoncé. LPT a voté "POUR".

Le Maire a levé la séance après que LPT ait évoqué le manque d'information du public sur les plages non surveillées, entre Leucate-Plage et le Grau de Leucate, ainsi que la dangerosité de certaines zones où apparaissent des rochers coupants sous l'eau en bordure de plage (au Nord de la paillote Biquet-Plage) et, pour terminer LPT a évoqué le non respect de la Loi littoral en matière d'emprise des transats d'une paillote de plage jusqu'à l'estran.


vendredi 18 août 2017

INCORRIGIBLE !

Il est vraiment incorrigible, Michel Py ! Et lors des prochaines élections municipales il osera nous jouer encore son numéro : « Transparence ! Transparence ! »

Le mercredi 16 aout 2017 vers midi, les conseillers municipaux de LEUCATE POUR TOUS ont reçu par courrier recommandé leur convocation les invitant à participer à une réunion du Conseil Municipal samedi 19 aout 2017 à 09h00, à la Mairie annexe de Port Leucate.

Ces conseillers d’opposition disposent donc d’environ 2 jours et demi pour lire les centaines de pages du dossier, souvent ésotérique, qui leur a été envoyé, essayer de les assimiler, confronter leurs opinions, rédiger leurs questions écrites et les soumettre à la mairie, préparer leurs interventions etc, etc.

Il faut que les électeurs de Leucate sachent bien que, depuis qu’une opposition municipale existe, en 2014, Michel Py a supprimé toutes les commissions préparatoires, si bien que les opposants ne reçoivent aucune, absolument aucune, information sur l’action municipale entre deux réunions du conseil ! Michel Py, au grand nom de la « TRANSPARENCE DE L’ACTION MUNICIPALE », en vieux politicien roué qu’il est, met en fait tout en œuvre pour réduire au minimum légal l’information  des conseillers d’opposition et des électeurs.

Lors de chacune de ces trop rares réunions du Conseil la procédure employée par Michel Py est la même, malgré les protestations répétées des conseillers d’opposition.     
Comme la loi prévoit un délai minimal de 5 jours entre envoi de la convocation et la réunion du conseil les convocations, à Leucate, sont postées le samedi midi ; ainsi elles n’atteignent leurs destinataires qu’au mieux le lundi, souvent même le mardi, 2 ou 3 jours avant la réunion. Si un jour férié se glisse dans l’intervalle (quel dommage) le délai réel où le travail des conseillers est possible est réduit à deux jours !             
Et puis, les conseillers d’opposition ne touchent aucune indemnité, et comme tout le monde ils ont une vie professionnelle et une vie familiale ! Ils ne sont donc pas toujours disponibles, jour et nuit, sans information préalable ! Aucun salarié n’accepterait de telles conditions de travail !

LEUCATE POUR TOUS a boycotté la dernière réunion du Conseil Municipal pour bien marquer sa désapprobation des mauvaises manières du Maire ; celui-ci n’a visiblement rien compris ! LEUCATE POUR TOUS sera présent à la réunion du 19 aout 2017 et y fera entendre sa voix.


lundi 14 août 2017

LES CARRATS : DU SOCIAL AU LUXE ?

Le Village de vacances LES CARRATS, créé dès l’origine de Port Leucate par le célèbre architecte Georges Candilis pour accueillir un tourisme social a cessé son activité en 2014, la CAF et la FAOL de l’Aude reculant devant le coût d’une nécessaire rénovation des bâtiments. L’intérêt officiel  porté à son architecture si novatrice l’a mis à l’abri d’une destruction totale, suite à son inscription en 2014 au titre des Monuments Historiques.

La CAF l’a vendu à un promoteur, attiré par l’excellence de sa situation en bord de plage, «les pieds dans l’eau ».  Le projet immobilier est maintenant offert à la vente et vous pouvez le consulter sur le site : www.optimhome-neuf.com. La disponibilité est promise pour 2020.



Le promoteur précise quand même que le projet n’en est qu’au stade « permis en cours », c’est prudent.
C’est même très prudent car on peut se demander si toutes les conséquences de la très prochaine révision du PLU consécutive à la promulgation du PPRL (Plan de Prévention des Risques Littoraux) ont bien été tirées ! Les Carrats sont situés en front de mer, en partie sur des terrains très bas, si bien que l’élévation prévue du niveau marin au cours des prochaines décennies les concerne au premier chef.

Une visite du site internet montre rapidement que les tarifs proposés aux investisseurs (de l’ordre de 4 500 Euros le m2) sont extrêmement élevés, rappelant ceux rencontrés en très proche banlieue Parisienne, ou similaires à ceux de villes de la Cote d’Azur comme Le Lavandou !

On est loin du social du projet de la Mission Racine et de Georges Candilis.

Investir autant d’argent (de 110 000 Euros pour un studio à 340 000 Euros pour un  4 pièces de 60 m2, prix affichés) devrait au moins inciter les acheteurs potentiels à bien évaluer le risque marin avant de prendre une décision !