samedi 21 janvier 2017

ÉOLIENNES EN MER : ÇA AVANCE… À GRUISSAN


Deux grands projets de fermes pilotes d’éoliennes en mer concernant notre côte languedocienne sont annoncés, l’un au large de Gruissan et l’autre au large de Leucate-Barcarès. Pour l’instant il s’agit d’une expérimentation visant à implanter 4 éoliennes dans chacune des deux fermes, l’objectif est de vérifier la faisabilité d’extensions à échelle industrielle visant à produire 500 MW (consommation d’un million d’habitants) sur les côtes d’Occitanie en 2025.


LE PROJET DE GRUISSAN : c’est parti

Le premier projet annoncé fut celui de Gruissan, mené par le consortium EolMed, il est le plus avancé : une première réunion de concertation sur ce projet a eu lieu à Port la Nouvelle ce vendredi 20 janvier 2017.
Un compte rendu de réunion peut être consulté sur le site :  http://www.lalettrem.fr

Vous trouverez ci-dessous le schéma d’implantation de cette ferme, l’éolienne la plus proche du rivage, ancrée par 55 mètres de fond,  sera à 16,3 km de la Plage de la Vieille Nouvelle. Ces éoliennes culminant à 176 mètres seront donc tout juste visibles du rivage.



La concertation démarre fin janvier 2017, la construction des flotteurs en béton aura lieu à Port la Nouvelle qui sera également port de maintenance.

La mise en service de la ferme expérimentale est prévue en 2020 pour une production de 25 MW, celle de la ferme complète produisant 500 MW est espérée en 2025.

EolMed annonce 206 emplois en phase de construction puis 25 en phase de maintenance ; la durée de vie prévue est de 20 ans.

Il n’a pas été question de la moindre retombée économique pour Gruissan, en dehors des redevances, lors de cette réunion d’information.


LE PROJET DE LEUCATE : attendre et voir !

Nous écrivions, le 5 novembre 2016 : « C’est un très gros groupe industriel de l’énergie, le groupe ENGIE (ex-GDF Suez), qui mettra en place à une distance de 12 à 15 kilomètres de la côte 4 éoliennes de 6 mégawatts, avec une mise en route prévue en 2021. A terme, si l’expérimentation s’avère satisfaisante, ce sont plus de 60 éoliennes qui pourraient y trouver place, la puissance installée passant alors des 24 MW de la phase expérimentale à plus de 360 mégawatts (1/3 de la puissance d’un réacteur nucléaire moderne). »

Rien de nouveau en ce qui concerne Leucate, ce qui n’est pas étonnant, les deux projets étant décalés de quelques mois.



LEUCATE POUR TOUS s’inquiète quand même de savoir si les assurances de Michel Py annonçant des retombées économiques pour le port de Port Leucate ont une quelconque réalité ou ne sont que de ces rodomontades qu’il manipule si bien en période électorale.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire